Promo ! Goya en tiempos de guerra

Goya en tiempos de guerra

Ce catalogue présente la grande exposition sur Goya organisée au musée national du Prado d’avril à juillet 2008 à l’occasion du bicentenaire du 2 mai 1808 et du début de la guerre d’indépendance espagnole, dans l’intention de poursuivre des projets antérieurs que le musée avait consacrés à Goya.

Goya en tiempos de guerra livre une vaste réflexion sur une période de créativité foisonnante dans la longue trajectoire artistique de Francisco de Goya, à savoir la période qui s’étend de 1799, année où il fut nommé premier peintre de cour, à 1819, date à laquelle il tombe malade et se retire de la vie publique. Bien que la guerre d’indépendance soit au centre du thème de cet ouvrage, le cadre temporel s’étend à d’autres guerres et à d’autres événements de cette époque, fondamentaux pour comprendre dans son entier le contexte dans lequel se profilent la vie et l’œuvre du peintre. La figure de Goya est analysée par le biais de l’étude approfondie de près de deux cents œuvres essentielles datant de cette période, une étude qui présente les nouveautés découvertes lors d’une précédente recherche rassemblant de nouveaux éléments documentaires, ainsi que l’analyse technique et la restauration d’une partie des œuvres exposées, principalement des tableaux des 2 et 3 mai 1808.

Le livre est divisé de façon chronologique en quatre parties. Chacune d’elles présente une étape personnelle de l’artiste et coïncide avec des périodes de l’évolution historique et politique de cette époque.

La première partie, « 1794-1799. Goya primer pintor de cámara » comprend les œuvres réalisées par Goya après sa maladie jusqu’à sa nomination à la charge de premier peintre de cour, non seulement les tableaux de cabinet, les dessins et la série des Caprices, qu’il réalisa de façon indépendante, mais également les tableaux qu’il peignit pour une nouvelle clientèle, parmi laquelle se démarquent les ducs d’Alba et de Godoy.

La deuxième partie, « 1800-1808. Goya ante el nuevo siglo » englobe la période la plus brillante de la carrière de Goya, lors de laquelle il peignit pour les rois, Godoy et d’autres personnalités de haut rang de l’époque ; les portraits représentèrent alors le noyau central de la production.

La troisième partie, « 1808-1814. Los años de la Guerra de la Independencia » débute avec le portrait équestre de Fernand VII et culmine avec les toiles du Deux mai et du Trois mai ; cette période comprend des œuvres parmi lesquelles se démarquent Les désastres de la guerre, dont une sélection de dessins et d’estampes est présentée, ainsi que les meilleures épreuves d’essai.

Enfin, la dernière période « 1814-1820. Fatales consecuencias de la sangrienta guerra en España » s’étend de la fin de la guerre jusqu’à fin 1819, lorsque l’artiste tomba malade. Cette partie comprend ses derniers travaux en tant que peintre de cour, des portraits et des œuvres religieuses, comme celle qui devait être sa dernière œuvre publique, La dernière communion de saint Joseph de Calasanz, ainsi que ses travaux indépendants : La tauromachie, les Disparates et les albums de dessins, dans lesquels l’artiste reflète sans censure ses idées de l’époque.

Imprimir

55,00 €



Edición dirigida por Manuela B. Mena Marqués. Varios Autores.

Édition espagnole

544 pages

330 photographies en couleurs

24 x 30 cm

Couverture en toile avec jaquette

Madrid, Musée national du Prado et Éditions El Viso, 2008

Référence : 978-84-95241-55-9

30 autres produits dans la même catégorie :